L'uberisation logistique est-elle souhaitable et possible ?
432
post-template-default,single,single-post,postid-432,single-format-standard,bridge-core-1.0.4,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-18.0.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

Uberisation en logistique ?


La transformation digitale va bouleverser tous nos métiers et ceux de la logistique et du transport ne feront pas exception.

On le pressent déjà dans le métier de la commission transport pour toutes les liaisons aériennes et maritimes et bientôt en routier pour le transport de lots. Pour s’en convaincre il suffit d’observer le chamboulement que pourront apporter des sociétés comme Flexport à ce métier.  Crée en 2013 Flexport est valorisée 300M$ et devient un acteur essentiel de la commission transport (freight forwarding).

Voir article sur Techcrunch


Uberisation logistique : Attendons-nous à voir arriver sur le marché de la logistique une approche similaire.

  

En nous appuyant sur les exemples d’Uber de AirBnb et de Blablacar, nous voyons que les points essentiels pouvant générer une démarche disruptive dans le secteur :

  • une approche orientée client avec un service à usage facilité
  • une rentabilisation de moyens existants par effet de mutualisation
  • une technologie poussée facilitant l’acquisition client et la croissance rapide
  • une structure salariale différente via des ressources freelance

Le métier de logistique est un métier alliant :

  • méthode et informatique
  • surfaces de stockage et moyens de manutention
  • main d’œuvre productive

L’approche client nécessaire au développement d’une solution disruptive, ne sera pas tournée vers le client final. Celui-ci achète un produit qui intègre dans son prix une part de service. Hormis pour le self-stockage, un client final ne demande pas à faire stocker de la marchandise. En revanche il est possible d’imaginer une plateforme mettant en relation les besoins de stockage et de manutention d’entreprises de distribution avec les ressources en stockage et en manutention de petites structures voire de particuliers, …

A l’heure actuelle sous la pression des utilisateurs finaux et de gros acteurs comme Amazon, la demande de service est en forte évolution. Elle pousse vers des solutions complexes, coûteuses et difficilement rentabilisables. Quelle est par exemple la rentabilité du service de livraison en une heure à Paris d’Amazon Now avec des entrepôts à coûts de location, deux fois plus élevés ?

Il reste donc a imaginer la plateforme mettant en relation des acteurs réactifs et physiquement proches des clients avec les distributeurs.

Il est donc certains que la transformation digitale qui bouleverse tous nos métiers dont ceux de la logistique et du transport, va créer les conditions d’une uberisation logistique.




Call Now Button